Ma vie expérimentale / L'art déprimé / L'art de gâcher sa vie

Briser mes tabous et ma souffrance

Ma vie expérimentale / L'art déprimé / L'art de gâcher sa vie

A l'époque, je n'imaginais même pas que je puisse être malade. Je ne connais toujours pas les raisons qui font que je suis ainsi. Je croyais que je ne voulais pas travailler par paresse et que je ne voulais rien faire de ma personnalité. Ce trouble m'a progressivement empêché de vivre correctement. Je n'avais plus envie de rien. La seule chose que je voulais, c'était sortir de ma souffrance.

Contact : yukoetyuko@yahoo.co.jp

Qui suis-je?  

Je m'appelle Yuko agée de 41 ans, mariée et originaire du Japon.Arrivée à Paris à l'âge de 26 ans en septembre 2003. C'était pour apprendre le métier de "décoratrice d'intérieure". Ensuite, j'ai envisagé de créer ma micro entreprise et j'ai espéré faire carrière. Mais ce n'était pas facile. Car en réalité, je souffrais de dépression et d'angoisse depuis l'adolescence.

Pourquoi ce blog?

Dans ce blog, je vais parler de mes expériences vécues. J'ai perdu énormément de temps sans trouver de solution. Jai dépensé énormément d'argent pour les consultations de spécialistes qui n'ont pas su m'aider. Je souffrais mais on ne le voyait pas. Je devais vivre et j'étais seule dans l'angoisse. C'était pénible.

Après avoir essayé maintes méthodes, la rémission m'a gagnée.

Je ne souhaite qu'une chose c'est de vivre dans la joie. Pourvu que mon parcours abrège vos souffrances. Je ne voudraus pas vous laisser souffrire longs années comme moi. C'était vraiment pénible et horrible. Je comprends parfaitement que certains font le choix de quitter le monde pour avoir la paix. Je ne sais pas décriver la souffrance insuportable par les ajectifs qui existents. Les humains ne savent pas encore complètement le mécanisme de ses cerveaux.

Certains pouvent guérire . Et certains pouvent avoir la rémission. L'état de la guérison et la rémission, c'est la même. Quand j'ai gagné l'état de la rémission, c'était un soulagement. Je me suis mis à pouvoir voir les choses claires. Je vois pleins de couleurs quand il fait beau tandis que je ne voyais rien du tout quand je souffrais. La souffrance m'écrasais à l'intérieur de moi et personne ne la voyait. Et personne n'est capable de me soulager ma douleur intérieur.

Je reconnais que la méditation nous fait de bien mais en condition que nous somme en état de rémission. Je sais très bien que l'on n'aime pas prendre les antidépresseurs. Cependant si vous avez très mal à l'intérieure de vous et voua souhaitez gagner l'état de rémission et guérire le plus tôt possible, on peut compter sur les antidépresseurs. Ils ne vous ont fait pas de mal. C'est pour gagner du temps. Une fois gagner un bon état de l'esprit, vous pouvez biensûr diminuer progressivement la dose de médicament et en suite, vous pourrez les arrêter.

Moi , je ne voulez pas du tout prendre les médicament tous les jours. J'ai arrêter au début plein de fois car je n'avais pas senti l'efficacité. Je trainais et trainais des années comme ça. Je ne veux pas que vous faites la même érreur.

SI vous avez trop mal, vous verrez que vous allez souffrire avec le méthode de bien-être.La méditation, yoga, psychologue, etc sont aussi efficace quand vous allez sentir mieux par l'antidépresseur

Alors pourquoi pas avaler des petits comprimés par jour ? Ce petit comprimé supprime la douleur et la souffrance et aussi ca nous fait gagner énormement du temps. Si vous avec du temps de vous plaigner de la vie avec la souffrance, Confiez-vous une fois à ce tout petit comprimé. C'est comme complément alimentaire

Et après, faites tous ce que vous voulez comme yoga pour aller en bon état de santé. Ce n'est pas mal du tout comme méthode. Pourquoi à tout pris cherchez-vous la guérison instantanée comme je faisai il y a longtemps?

Je vous jure que la vie n'emèche rien avec les médicaments ou sans. Garder la rémission est tout simple. Supposant que le jour de guérison ne viendra pas. Mais on peut basculer dans la vie brillante en trompant le cerveau et on peut le garder. Chaque personne est déféctueuse quelque part. Un pianist japonais aveugle qui s'appèlle Nobuyuki Tsujii, il a dit " si je pourrais voir une chose avec mes yeux, j'aimerais bien voir ma maman. "

Ce qui est aussi important, une fois vous prenez le choix de traitement, si c'est le traitement médicamenteux, il faut trouver la dose et la molécule qui conviennent mieux à votre cerveau. La dose prescrit à hospitalisation est plus élevée que celle préscrit chez un psychiatre de ville. Car à l'hospitalisation, on n'est surveillé 24h sur 24 du coup, le médecine ne prend pas le risque tandis que dehors de l'hospitalisation, souvent la dose est beaiucoup moins élevé car il ne voit sa patient une ou deux fois par mois .

 

Il ne peut pas surveiller la dose. Et à l'hopital, c'est l'infirmière nouus donne chaque fois les médicaments de la dose précise. On a pas de risque d'avaler mauvaise dose. Donc pour la dépression assez sévère, je ne sais pas si on prescrive la dose qu'il faut dans un cabinet de psychiatre. A ce moment là, je vous conseille fortement de penser à l'hospitalisation. On sera prescrit les bonnes médicaments qui boustent votre moral basse.Ils sont habitué de prescrire médicament de bonne conbinason.

Ma façon de penser me fait souffrire dans la vie?

Pourquoi c'est dur à vivre? Pourquoi les gens discutent toujours en rigolant dans une  soirée ou dans un café ? 

Il arrive que l'on me demande "qu'est-ce que tu fais dans la vie?" et je que n'ai rien à dire. Je suis une spécialiste de la dépression... Je n'ai pas de métier que je peux fièrement énoncer aux autres. Si je disais ça, vous me diriez qu'il ne faut pas se comparer aux autres.

En principe, oui. Depuis toute petite, peut-être comme les enfants français, je voulais ce que l'on avait pas. Est-ce mal de rêver de gagner beaucoup d'argent pour vivre comme je veux? Est-ce que vous voulez chosir une vie "d'honorable pauvreté"? Jusqu'à mes 41 ans, je souffrais comme la dingue presque toute ma vie. J'ai perdu l'équivalent de la moitié de ma vie à rester allonger, à ne rien faire ou chez les médecins.

Alors vous me diriez qu' il y a beaucoup de gens qui sont au chomage, qui habitent dans un petit appartement, qui sont même sans logement et qui n'ont pas d'enfants... Mais je ne veux pas me comparer aux gens qui sont plus malheureux que moi pour atténuer mon propre malheur.

Moi, je passais mon temps à souffrir et je ne pouvais pas faire mon métier mais je faisais de petits boulots qui nécessitent aucune qualification. Le monde avance incessamment. Comme si le temps coulait précipitemment et que je restais immobile en regardant le changements de la société, de mes amis, de ma famille. A mon âge, on grimpe l'échelle de la société avec un bon salaire, on fonde une famille et on a une maison.

Alors que moi, je ne faisais pas grande chose. Je ne pouvais pas vivre comme il fallait. Je n'avais pas d'amis, je ne voulais parler à personne. Je ne sais pas ressentir autant de joie comme les autres. Etre angoissée, c'est très épuisant. Même si je voyage, ça ne me procure pas de plaisir.

Ma famille au Japon ne me manque pas. Cependant, il y a 3 ans j'ai pleuré en voyant ma grand-mère mourrante, il ne lui restait plus longtemps avant de partir.... J'aimais vraiment beaucoup cette grand-mère. Dans le lit d'hopital, elle devait à peine me reconnaitre. Je n'ai même pas pu prononcé "Grandma.." J'ai préféré qu'elle "nous quitte" le plus tôt possible afin qu'elle ne souffre pas.

Dépression et Déprime ne sont pas la même choses 

J'ai parfois discuté avec des gens leur demandant conseils pour aller mieux quand on est déprimé. Car ils ont tous connu un moment de déprime et ils s'en sont sortis.

J'ai listé les conseils que l'on m'a proposés ci-dessous. Ce sont des conseils stéréotipés mais ça marche pour certains et ça les aide à se changer les idées.

1. Faire du sport    2. Sortir et profiter du soleil    3. participer à des scéances de yoga 4.Porter des vêtement des couleur joyeuses et se maquiller    5. Rencontrer des gens et discuter    6.Voyager    

7. Il ne faut pas prendre d'antidépresseur car c'est chimique et mauvais pour la santé   8. Penser positivement    9. Aller dancer   10. Manger chocolat noir   

11. Essayer l'homéopatie 12. Aller plutôt chez un psychologue 13. Essayer l'acuponcture 14. faire de la méditation 15. Aller aux musées ou au cinéma

J'ai essayé d'aller à la piscine municipale à un moment. Je me mise également mise au jogging 30 minutes par jour pendant 1 mois. Je suis allée à la mer et je suis restée toute la journée sous le soleil. J'ai fait des pic-niques avec mes amis. J'ai fait du yoga à ma façon à la maison avec youtube.

 J'ai jeté ma veste noire et j'ai acheté des vêtements de couleurs plus joyeuses, je me suis maquillée et j'ai mis du verni à ongle. J'ai rencontré des japonais pour discuter. 

J'ai caché à tout prix ma souffrance et je faisais la comédie devant les autres. Je rigolais à haut voix en exagérant et en me forçant. Mais tous ça me fatiguais.

J'ai voyagé à Venise, à Marseille et au Japon. J'étais avec mon mari. Pendant ces voyages, j'ai essayé d'en profiter. Mais Je me déplaçais toujours avec ma souffrance partout. Devant les beaux paysages avec cette souffrance, qui peut être heureux ?

Je prenais à certain moment un antidépresseur que j'ai arrêter de prendre progressivement. Car je n'avais pas envie d'aller chez un psychiatre chaque mois et de dépenser des milles et des cents car c'est très peu remboursé

Avec ces dépenses en moins, je pouvais acheter pleins de choses . Je connais quelques personnes qui ont de mauvaises expériences avec les antidépresseurs. Ils pensent que c'est addictif et mauvais pour le cerveau. J'avais aussi un peu la même idée qu'eux.

J'ai décidé de vivre sans être dépendant de médicament. Mais j'ai finalement repris plus tard. J'ai bien sûr j'ai essayé d'être positive. J'ai fait le clwon pour faire rigoler les gens que je voyais


Ce que je n'ai pas encore essayé mais ce que je vais faire en plus de traitement médical.

Ce que je n'ai pas fait

1.Le jeûne -

est ia privation, volontaire ou non, de nourriture, accompagnée ou pas d'une privation de boisson. Le jeûne partiel fait partie intégrante de la pratique de certaines religions (carême, ramadan, etc.).

Thérapie Comportemental et Cognitif ( TCC) /Cognitive behavioral therapy (CBT)

Les thérapies comportementales et cognitives sont des prises en charge de la souffrance psychique reposant sur une méthodologie directement issue de la méthode expérimentale appliquée au cas particulier d'une personne.

Ainsi, le postulat de base des TCC considère un comportement inadapté [par exemple une phobie] comme la résultante d'apprentissages liés à des expériences antérieures survenues dans des situations similaires, puis maintenus par les contingences de l'environnement.

La thérapie visera donc, par un nouvel apprentissage, à remplacer le comportement inadapté par un comportement plus adapté correspondant à ce que souhaite le patient. Le thérapeute définit avec le patient les buts à atteindre et favorise ce nouvel apprentissage en construisant une stratégie thérapeutique adaptée.

Les études montrent une nette efficacité des TCC: Dans la prise en charge des troubles anxieux (Toc, phobie sociale, phobie spécifique, TAG, agoraphobie et trouble panique, ESPT), associées ou non à un traitement médicamenteux, Dans la prise en charge des troubles de l'humeur, associés aux antidépresseurs pour les formes les plus sévères et plus efficaces seules dans les formes les plus atténuées.

La Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience (TCBPC)

est un programme de psychothérapie conçu pour la prévention de la rechute dépressive chez les individus souffrant de dépression.

 

La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience utilise des méthodes de la Psychothérapie Cognitivo-Comportementale (PCC) et y ajoute une nouvelle technique appelée la « Pleine Conscience ». Les méthodes de la psychothérapie cognitivo-comportementale peuvent comprendre l'éducation du patient sur la dépression.

Tandis que la technique de la Pleine Conscience se focalise sur le fait de devenir volontairement conscient de son corps, de ses émotions et de ses pensées en temps réel, au moment où elles apparaissent, en les accueillant, mais sans s'attacher ou s'identifier à elles et les repousser ni les juger.

Comme la PCC, la TCBPC ne s'appuie sur la théorie que lorsque les individus ayant un historique de dépression sont bouleversés ou sujets au désarroi, et que les mêmes habitudes mentales automatiques ou processus cognitifs automatiques qui ont déjà causé la dépression se remettent en place et déclenchent un nouvel épisode dépressif.

L'objectif de la TCBPC est de sortir de ce cycle d'habitudes automatiques et de donner au participant les outils lui permettant de choisir de ne pas réagir aux stimuli, mais de simplement les observer sans les juger. Cette pratique de la Pleine Conscience permet au participant de remarquer lorsque des processus de pensée automatiques surviennent et de modifier consciemment leur réaction en conséquence. 

 La recherche a montré les effets bénéfiques de la TCBPC chez les individus autrefois dépressifs trois fois ou plus, et a démontré que le taux de rechute diminuait de 50 %. Une étude de l'université d'Oxford publiée en avril 2015 par The Lancet démontre qu'une thérapie basée sur la méditation pleine conscience (TBMPC) est une alternative aussi efficace qu'un traitement par antidépresseurs dans la prévention de rechute dépressive.

http://maxime-sayd.e-monsite.com/pages/informations-ultra-importantes/

Modifier sa vie - Programme

Amour à moi, Amour à toi

Appeller dieu et les archanges

La douche froide 

Boule Lumière

Cohérence cardiaque

Correcteur de posture

EFT

Enchainement de tonification 

Géobiologie et niveau énergéti

Harmonisation centres énergies

Ho'oponono Exercice très pui "

Ho'oponopono: Très Puissant Idées pour améliorer sa vie

Jeûne

La "technique" du verre d'eau Lalitâ Sahasranâmâvali

Le corps quantique

Le pouvoir de la mémoire de l'eau

Légumes - Eau claire

Les signes avant-coureurs

Lithothérapie

Louise Hay - Affirmations et plus

Marcher dans le rien

Messages subliminaux Mudras

Nettoyage énergétique habitati

Nettoyage intérieur

Orgonite "Outils" Ho'oponopono

Petits bonshommes allumettes

Post-it

Pranic-Healing

Prière de dégagement et (...)

Prières de Morrnah Simeona

Prière du Feu Prière pour purifier le karma

Prières Qi L'énergie qui guérit Qi-Gong

Se libérer des liens affectifs

Signes avant coureurs

Soulager une émotion

Sur la maladie et ses origines

Sungazing "Technique" du frigo "

Technique" du miroir

"Technique" de la po

Témoignage guérison de cancer

Tout lâcher Tout tourne à mon avantage

Vergetures « yoga du super cerveau

EFT et EDML cohérence cardiaque

4. EMDR (Eye Movment Desensitization and Reprocessing)

5.Thought Field Therapy

hydrothérapie - nettoyer angoisses tristesse dépression - irrigation côlon